Yamina Benguigui Mari – Yamina Benguigui est une réalisatrice et femme politique née en France mais d’origine algérienne. Elle est surtout connue pour ses documentaires qui se concentrent sur les dynamiques de genre au sein de la communauté immigrée nord-africaine en France.

Yamina Benguigui Mari
Yamina Benguigui Mari

Benguigui a offert une voix à ceux qui faisaient partie de la population maghrébine en France à travers les films qu’elle a réalisés.

Elle épouse un étudiant algérien pour échapper à son père intelligent mais quelque peu répressif, mais elle divorce rapidement de son mari afin de retrouver son indépendance. Yamina est actuellement divorcée de son deuxième conjoint, dont le nom de famille est Benguigui.

Yamina a épousé Benguigui après que son premier mariage se soit soldé par un divorce. Il s’agit de Francis Benguigui, dentiste, cousin de Patrick Bruel, et quelqu’un qui est lié à SOS Racisme et au Grand Orient.

Elle a eu deux filles et une belle vie dans le 16e arrondissement de Paris avec Francis Benguigui, qui était aussi un parent de Patrick Bruel.

La Famille Beladi

Une fille est chef d’entreprise et ancienne porte-parole de la diversité au Medef ; une autre fille est assistante de Xavier Bertrand à la mairie de Saint-Quentin ; et la troisième fille a fondé un festival de cinéma-théâtre. Tous les membres de la famille Beladi ont réussi.

Elle l’a précisé à plusieurs reprises : tous les acteurs qui apparaissent dans son dernier film, Sisters, sont d’origine algérienne. Elle leur a notamment demandé de “rechercher” cette “algérianité” pour créer “une image française, un film franco-algérien”.

Yamina Benguigui est née à Lille de parents algériens. Depuis la sortie de son premier documentaire, Women of Islam, en 1994, ou via la publication de son premier ouvrage de fiction.

Inch’Allah Dimanche, en 2001, elle n’a cessé de s’interroger sur la place des femmes dans l’immigration, y compris sur leurs chances, leurs familles, le poids de leur passé et la richesse de leur avenir.

Inch’Allah dimanche est un film qui a été produit par Benguigui en 2001. Ce film s’intéresse de plus près au rôle que joue le genre dans l’espace d’un ménage, plus précisément dans le contexte d’une jeune femme nommée Zouina et de sa famille.

Benguigui utilise son film comme une plate-forme où ces femmes peuvent être présentées comme diverses, et Zouina est capable de négocier son identité en dehors des limites sévères fixées par son mari.

Les films précédents, réalisés par des hommes, dépeignent les femmes algériennes comme des personnages secondaires.

Yamina Benguigui Mari
Yamina Benguigui Mari

En février 2008, Benguigui débute la production d’un film qui s’intitulera plus tard Le paradis, c’est complet ! Isabelle Adjani a été choisie pour le rôle principal.

Benguigui a été élue pour représenter le 20e arrondissement de Paris au conseil municipal de Paris lors des élections municipales françaises qui ont eu lieu en mars 2008.

À ce titre, elle s’est principalement concentrée sur les questions relatives aux droits de l’homme et à l’élimination des préjugés.Ses affiliations politiques incluent le Parti Socialiste.

Le 16 mai 2012, elle a été nommée ministre déléguée aux Français de l’étranger et aux relations avec la Francophonie au ministère français des Affaires étrangères par le président français François Hollande.

Sœurs Algériennes

Elle a collaboré avec Adjani sur un projet intitulé Soeurs et sorti en 2021. Le documentaire a suivi la vie de trois sœurs algériennes qui vivaient actuellement en France mais dont la vie a été bouleversée par une série d’événements, dont la maladie et la mort de leur père en Algérie.

Eric Zemmour avait dépeint son téléfilm Acha comme “une version bobo de la banlieue” tout en évoquant le “syndrome de ‘Plus belle la vie'”, qui avait provoqué la colère de Yamina Benguigui lors de l’émission “On n’est pas couché” de Laurent Ruquier.

Yamina Benguigui révèle, de manière plutôt surprenante, que le processus de conversion à l’islam ne prend que quatorze secondes. Suite à l’émission de Ruquier, Yamina Benguigui a fait l’objet de plusieurs menaces de mort et a requis la protection de la justice.