Véronique sanson biographie

Véronique sanson biographie: est un artiste, chanteur, pianiste et auteur-compositeur-interprète français né à Boulogne-Billancourt. Elle est la fille de René Sanson, homme politique, et de Colette Sanson, née Lucas, qui se sont mariés après la Libération en 1945 puisqu’ils étaient tous deux des membres actifs de la Résistance (ils se sont rencontrés lors d’une mission pendant la Seconde Guerre mondiale).

Véronique sanson biographie

Pour commémorer la victoire, ils ont donné à leurs deux filles des prénoms commençant par la lettre V pour « victoire » : Violaine (née le 15 mai 1947) et Véronique. Parents mélomane, ils ont initié leurs filles au piano dès leur plus jeune âge.

Véronique est la fille de René Sanson (député UNR de Paris de 1958 à 1967) et de son épouse Colette, née Lucas ; ils se sont mariés après la Libération en 1945. Ils se sont rencontrés au sein du réseau du Musée de l’Homme lors d’une mission pendant la Première Guerre mondiale en tant que membres actifs de la Résistance.

Pour commémorer la victoire sur l’Allemagne nazie, ils ont nommé leurs deux filles Violaine (née le 15 mai 1947) et Véronique (née deux ans plus tard) avec la lettre V de “Victoire”.

Véronique continue de collaborer sur de nombreux projets musicaux avec son nouveau partenaire, Michel Berger. En 1969, elle sort son premier single 45 tours, Le Printemps est là (version française de la chanson anglaise de Donovan Sunny Goodge Street) / Le Feu du Ciel 4.

Véronique réenregistrera cette deuxième chanson pour l’album Sans regrets en 1992, ainsi que trois titres supplémentaires qu’elle signe pour Isabelle de Funès en 1968 et 1969, toujours sous la direction artistique de Michel Berger : Ma voisine, Une odeur de neige, et Jusqu’à la tombée de la nuit 5.

Véronique Sanson, dix ans après Barbara, devient l’une des premières auteures-compositrices-interprètes françaises à devenir populaire avec son premier album Amoureuse en 1972.

Elle a également été membre du mouvement “Nouvelle chanson française” des années 1970, aux côtés d’Alain Souchon, Bernard Lavilliers, Jacques Higelin, Michel Polnareff, Catherine Lara, Yves Duteil, Maxime Le Forestier, Renaud, William Sheller, Michel Jonasz, Michel Berger, Hubert-Félix Thiéfaine, Louis Chédid ou Francis Cabrel.

Contrairement à la plupart des musiciens français antérieurs de l’ère Yé-yé des années 60, qui produisaient généralement des EP de singles, de faces B et de reprises, Sanson et ses homologues de la “nouvelle chanson française” ont établi la domination des auteurs-compositeurs-interprètes sur les charts français des années 70. avec des énoncés artistiques complets.

Même si son état de santé est désormais stable, Véronique Sanson affiche toujours les cicatrices du cancer qu’elle a vaincu en 2018. Un cancer des amygdales et de la gorge l’a éloignée des lieux pendant plusieurs mois, les obligeant à annuler une vingtaine de dates.

Si sa rémission est complète, comme elle l’a déclaré début 2019, sa voix a encore quelques traces. Dans une interview accordée au JDD en 2020, Véronique Sanson a même avoué qu’elle craignait de perdre sa voix unique à cause de la maladie.

Véronique sanson biographie

Véronique Sanson est une chanteuse et pianiste française qui a fait ses débuts en 1972 avec Amoureuse et Need for No One. Elle est l’une des valeurs sûres de la variété française, ayant participé à la tournée inaugurale des Enfoirés en 1989 et cumulant plusieurs victoires au cours de sa carrière.

Véronique Sanson, née en 1949, est issue d’une famille de résistants. René Sanson, son père, est avocat et homme politique. Elle a commencé à jouer du piano à un jeune âge. Ses premières tentatives échouent, mais elle rencontre Michel Berger. Une idylle s’installe entre les deux pianistes, et en 1972 il sort son premier album, Amoureuse.

Elle abandonne tout et vient en Amérique en 1973 pour rejoindre le musicien Stephen Stills, qu’elle avait rencontré quelques mois auparavant. Le 19 avril 1974, leur fils Christopher est né à Denver, Colorado. Avec l’album Le Maudit cette même année, sa carrière prend une tournure plus pop rock. Elle devient la première chanteuse à enregistrer un album dans un studio américain.

Cette fois à Londres Vancouver, elle enregistre un hymne à la vie d’un artiste en 1976, ce qui lui vaut un disque d’or. Après son divorce avec Stephen Stills, elle revient en France et reprend l’enregistrement et la performance.

Elle fait un retour surprenant en 1988 avec l’album Moi, le poison, qui comprend la chanson Allah, qui suscite la polémique et lui vaut de multiples menaces de mort. Durant ces années, la chanteuse a également confirmé son engagement caritatif en participant à la tournée des Enfoirés.

Amoureuse a été remasterisé et réédité le 14 mai 2012, 40 ans après sa sortie initiale.

enrichi de versions rares et d’une version 2012 en duo de “Amoureuse” avec l’actrice Fanny Ardant

Car Véronique Sanson est une fée qui accompagne nos vies de sa voix blonde en clair-obscur depuis tant de lunes.

Véronique Sanson est née le 24 avril 1949 dans le quartier parisien de Boulogne-Billancourt. Initiée à la musique dès son plus jeune âge, elle commence à jouer du piano, de la guitare et à écrire à l’âge de 13 ans… Sa passion est la musique.

Elle rencontre Michel Berger vers la fin des années 1960. En 1969, en tant que directeur artistique de Pathé Marconi, il lui permet d’enregistrer son premier 45 tours solo, “Le Printemps est là.”

Malgré son échec commercial, Michel Berger collabore avec elle sur son premier disque pour WEA. Il s’agit de “Amoureuse” (1972), une compilation de titres qui est rapidement devenue un classique du répertoire de Véronique Sanson, non seulement à cause de l’exquise chanson titre, mais aussi à cause de “Need no one” et “Bahia”.