Stéphane Eimer Wikipedia – Mercredi 22 juin, le corps de Stéphane Eimer, le patron de Biogroup, l’entreprise la plus performante de France dans le domaine des laboratoires d’analyses médicales, a été découvert à Paris. Selon Le Parisien, les autorités n’ont pas complètement écarté la possibilité que le décès soit le résultat d’un suicide.

Stéphane Eimer Wikipedia
Stéphane Eimer Wikipedia

Selon Le Parisien, Stéphane Eimer, le directeur général de Biogroup, est décédé le 22 juin à l’âge de 52 ans.
À 52 ans, Stéphane Eimer, qui avait été président de l’influent laboratoire d’analyses médicales Biogroup, a été retrouvé mort à Paris.

Une enquête sur les circonstances du décès a été ouverte. Mercredi 23 juin, son corps a été découvert à la base d’un hôtel à Paris, selon une source proche de la situation. Ce serait une mort de votre propre main.

Le décès de Stéphane Eimer a été qualifié à l’Agence France-Presse de “brutal et soudain” par Biogroup, l’entreprise qui a fait l’annonce de son décès dans la matinée.

En 1998, ce docteur en pharmacie crée Biogroup, qui se positionne aujourd’hui comme l’une des sociétés françaises les plus performantes en analyses de biologie médicale. Le magazine français Challenges a placé Stéphane Eimer à la 167e place de sa liste des personnes les plus riches de France en 2021.

Environ 11 000 personnes sont employées dans plus de 1 500 laboratoires appartenant à Biogroup. Ces laboratoires sont situés en France, en Belgique, en Grande-Bretagne, en Espagne, au Portugal, en Suisse et au Luxembourg.

Aux petites heures du matin, le corps du docteur en pharmacie a été découvert dans le 8e arrondissement de Paris, au pied de l’hôtel Royal Monceau.

Les détectives n’ont pas complètement écarté la possibilité que la personne décédée se soit suicidée avant de tomber d’un balcon.

Le journal affirme que le propriétaire de l’entreprise aurait justifié son action en déclarant qu’il était en désaccord avec sa femme, ce qui a été constaté dans une note trouvée dans sa chambre.

A l’heure du Covid-19, comment pourrait-il en être autrement pour celui qui a façonné l’un des poids lourds de la biologie médicale en France ? Les plannings de Stéphane Eimer et Biogroup semblaient quasiment parfaits avant même d’être finalisés.

Cela s’est fait sans tenir compte de l’année 2020 extraordinaire. La pandémie était censée propulser l’homme d’affaires alsacien, biologiste de métier, et ses équipes aux premières loges de la situation Ils ne se sont pas contentés de réagir, car Biogroup a frappé très rapidement et avec beaucoup de force, et ils n’ont pas simplement répondu.

Mieux encore, l’entreprise a relevé le défi posé par le Covid-19 sans compromettre ses objectifs d’expansion de ses activités Et elle a même accéléré le processus de consolidation de ses opérations.

En France, il a acquis deux acteurs régionaux significatifs : Dyomedea-Neolab dans la région Auvergne-Rhône-Alpes et Laborizon dans l’ouest du pays. Mais 2020 marque aussi le début du développement international de l’entreprise avec la reprise de CMA-Medina en Belgique.

Dans un rapport sur la notation de crédit de l’entreprise, Moody’s a anticipé que les ressources que l’entreprise consacrera à sa croissance externe en 2020 s’élèveraient à 1,5 milliard d’euros.

Grâce à ces acquisitions, la société a pu réaliser un chiffre d’affaires de plus d’un milliard d’euros, soit une augmentation significative par rapport aux 215 millions d’euros réalisés en 2017.

2,8 Milliards D’euros

Les marchés financiers se réjouissent de cette nouvelle : en février, Biogroup a réussi à lever 2,8 milliards d’euros par la vente d’obligations et de prêts à haut rendement, la demande dépassant l’offre d’un facteur de deux à dix selon les tranches de dette.

Biogroup a été créé en 1998 par le Dr Stéphane EIMER, et s’est depuis développé pour devenir un acteur significatif dans les domaines de la biologie médicale en France, en Belgique et au Luxembourg.

Dans la bataille contre le Covid-19, Biogroup est à l’avant-garde de la résistance. C’est le premier groupement de biologistes libéraux indépendants et le deuxième acteur majeur en Europe.

Il est composé de plus de 1 600 sites de biologie médicale, dont la majorité sont situés dans les régions Ile-de-France, Picardie, Grand-Est, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Corse, Limousin, Pays de la Loire, Centre et Bretagne.

Plus de cent mille patients sont traités chaque jour dans les laboratoires gérés par Biogroup. Ces laboratoires disposent d’un panel de plus de deux mille investigations biologiques classiques et spécialisées, qui sont réalisées localement sur les différents plateaux techniques régionaux.

Le groupe était initialement centré dans le nord-ouest de la France et dirigé par Stéphane Eimer. En 2015, ils étendent leurs activités en rachetant le réseau Biolam-LCD dans la région capitale de l’Île-de-France.

Par la suite, elle a réalisé de nombreuses acquisitions dans la région ouest, la région Rhône-Alpes, le centre de la France et le sud de la France.

Stéphane Eimer Wikipedia
Stéphane Eimer Wikipedia

f France avant d’amorcer son expansion à l’international en 2020, notamment par l’acquisition du réseau CMA-Medina en Belgique. La crise autour du Covid-19 avait contribué à entraîner la hausse de son chiffre d’affaires.