Ponce Gaudissard – Poncé Gaudissard était un meurtrier et violeur multirécidiviste français. Il est né le 25 septembre 1956 à Marseille, et il est décédé le 19 novembre 2019 au Centre pénitentiaire de Bordeaux-Gradignan 1 et 2.

Ponce Gaudissard
Ponce Gaudissard

En plus d’être impliqué dans un viol survenu en février 2004, Gaudissard est également responsable de deux doubles meurtres survenus en décembre 2001 et mars 2003. Cependant, il n’a pas été poursuivi pour l’incident survenu en 20013.

Tant Chantal d’Amato que sa fille Audrey, alors âgée de 24 ans, ne se sont pas présentées au travail le 31 mars 2003 dans la périphérie d’Aix-en-Provence. Les gendarmes, en alerte maximale, rentrent chez eux pour trouver leur maison sécurisée et les volets tirés.

Cependant, on peut voir de la fumée sortir d’une fenêtre. Les deux femmes sont découvertes à l’intérieur du bâtiment ligotées et bâillonnées.

Leurs gorges ont été tranchées et Audrey, qui semblait initialement être la cible principale, a été poignardée vingt-neuf fois. L’enquête piétine jusqu’à ce que le nom de Ponce Gaudissard soit mentionné.

Dans les années 1960, quand Poncé était enfant, lui et sa famille vivaient dans un modeste appartement à Marseille. La ville était située en France. En plus de cela, il a été attaqué avec un couteau par son propre père quand il était plus jeune.

Le comportement de ce dernier envers sa famille a fait perdre tout contrôle aux enfants Gaudissard, au point que Poncé a fini par battre son père avec une chaise 3. Le comportement de Poncé envers sa famille a fait perdre tout contrôle aux enfants Gaudissard.

Poncé Gaudissard a développé une attitude dédaigneuse envers une discipline ou une restriction que lui imposait son père 3 vers le début des années 1970.

Arrêtez-le Gaudissard était perplexe sur son mode de fonctionnement et son histoire judiciaire le 2 février 2004, et il vous a demandé de prendre les mesures appropriées.

Poncé Gaudissard a été arrêté avant son procès puis condamné à trente ans de prison avec vingt ans supplémentaires de liberté surveillée en juillet 2008.

Gaudissard se faufile

En 1973, alors que Poncé Gaudissaurd n’a que 17 ans, il fait irruption chez sa voisine, une jeune femme de 21 ans qui a un enfant en bas âge. Gaudissard se faufile sur la jeune femme derrière la porte de la chambre et se met sur elle. Après cela, il la traîne dans la salle de bain et la touche.

Entre-temps, le biberon qui avait été préparé par la jeune maman a explosé suite à une surchauffe. Poncé Gaudissard, qui avait été effrayé par l’explosion, s’enfuit et retourna chez ses parents.

Du fait que le voisin connaissait l’enfant Poncé, il n’a pas porté plainte; cependant, le jeune Poncé a été signalé à ses parents et son père l’a frappé au visage trois et neuf fois.

Entre-temps, Poncé Gaudissard débute sa carrière de facteur au milieu des années 1970. Il a occupé ce poste pendant plusieurs années.

Malgré le fait qu’il était encore mineur à l’époque, Gaudissard n’a pas renoncé à son “projet” d’agresser sexuellement d’autres jeunes femmes qu’il rencontrait fréquemment au cours de sa livraison de journaux.

En 1980, quelques mois après la sortie de prison de Gaudissard, il commence à harceler sa victime en l’appelant souvent au téléphone. En revanche, il ne semble pas préoccupé par ces faits. 9 .

Poncé Gaudissard a continué à harceler sa première victime, qui était son voisin en 1973, jusqu’en 1985. Il l’a fait afin de se venger de son père pour la gifle qu’il avait reçue au moment de l’agression lorsqu’il a été agressé.

Même après que le compagnon de la victime ait exprimé ses inquiétudes à plusieurs reprises et que les gendarmes soient arrivés sur les lieux, Gaudissard a persisté à proférer des menaces de manière agressive. Après 12 ans à tourmenter cette victime, il va abandonner et les laisser enfin tranquilles.

Poncé Gaudissard s’installe, se marie et fonde une famille au milieu des années 1980. Il semble qu’il soit réinséré dans la société depuis plusieurs années et qu’il mène une vie stable depuis neuf ans.

Poncé Gaudissard a fait irruption dans la maison d’un de ses voisins en 1994 et s’est poussé sur elle tout en l’aspergeant de gaz. Il a ensuite pris la fuite. Gaudissard commet de multiples actes de viol contre sa voisine, puis l’enferme pour l’empêcher d’échapper à ses griffes.

Ponce Gaudissard
Ponce Gaudissard

Après l’agression, Gaudissard fuit le domicile de son voisin, qui porte alors plainte contre lui, l’accusant de viol et de séquestration. Poncé Gaudissard a été placé en garde à vue quelques jours plus tard, et il a été placé en détention pour des faits de viol et séquestration 3 et 9. A l’époque, il avait 38 ans.