Muriel Reus Mari – Muriel Réus débute sa carrière professionnelle en 1981 dans les domaines de la communication, du marketing et des médias, puis fonde sa propre entreprise l’année suivante en 1982.

Muriel Reus Mari
Muriel Reus Mari

Les candidates de la 4e circonscription des Français de l’étranger , dont la fondatrice de Femmes avec Fillon, sont de plus en plus qualifiées de « macromacron-compatibles .

En 1990, elle devient membre du groupe Euro RSCG, où elle accède au poste de présidente de la communication corporate du groupe.

Sa décision d’aider les missions de développement durable destinées aux femmes et aux enfants en Afrique de l’Ouest, en Inde, au Pakistan et en Haïti est survenue lorsqu’elle a vendu toutes ses participations à Havas en l’an 2000.

Elle serait plutôt candidate à la “majorité gouvernementale” qu’à la “majorité présidentielle”, selon elle. Muriel Réus, la créatrice de Femmes avec Fillon, se présente dans la 4e circonscription des Français de l’étrangernon affiliés à un parti politique.

Édouard Philippe

Soutenue par 577 pour la France, We Citizens et le Parti libéral démocrate, cette filloniste de la première heure se déclare prête à collaborer avec Édouard Philippe pour sa campagne de réélection.

En janvier 2016, Muriel Réus, militante de la société civile, rejoint François Fillon pour la bataille des primaires droite et centre droit, puis pour la campagne pour l’élection présidentielle de novembre de la même année.

La Sarthoise, dit-elle, était la seule candidate avec un “programme obligatoire” pour le pays, malgré sa défaite. Cela ne l’empêche cependant pas de garder un certain ressentiment envers les autres. Certaines critiques ont même été adressées au précédent candidat.

Muriel Reus, ancienne directrice adjointe d’une filiale de TF1, s’est portée volontaire pour se confier au magazine “7 à 8”, diffusé dimanche sur TF1 et présenté dans son intégralité.

Muriel Reus Mari
Muriel Reus Mari

Elle avait été invitée au 20h du présentateur. présentation, et elle avait été conduite à son bureau par les mots suivants : “Il met du temps à venir, et il me reconnaît à peine avant de disparaître dans son bureau pour passer au crible des papiers.

Il est 21 heures et son assistant l’informe qu’elle va quitter le bureau. Elle sort de la pièce et ferme la porte derrière elle. À ce moment-là, il se tourne vers moi, mais il ne me dit rien, et je n’ai aucun souvenir d’avoir parlé avec lui Et puis il va refermer la porte derrière lui. une clé de la porte “.

Comme elle l’explique, “Deux secondes plus tard, il est devant moi, essayant de m’embrasser tout en dégrafant simultanément son pantalon et découvrant qu’il porte toujours des sous-vêtements.”

Muriel Reus a su calmer la ferveur du PPDA : “Pendant quelques instants, mon cerveau me fait réfléchir en me demandant :Je me dis.

Dans ce scénario que je trouve pitoyable, comment ce personnage qui représente ce qu’il représente se retrouve-t-il dans cette circonstance que je trouve pathétique, étant donné qu’il n’y a eu ni échange, ni séduction, ni ouverture.

Je me suis renseigné auprès de lui à ce moment-là. Et surtout, savez-vous quelque chose de mes relations avec la direction générale de cette maison, et en particulier avec Patrick Le Lay En conséquence, il s’est arrêté complètement à ce moment-là.

Direction TF1

Il s’est habillé, j’ai évité de regarder, nous sommes sortis, il m’a escorté jusqu’à l’ascenseur et j’ai franchi la porte.Muriel Reus affirme avoir informé la direction de TF1 du comportement inapproprié de PPDA, qu’elle décrit ainsi :

“J’ai contacté Patrick Le Lay le lendemain matin, puis j’ai appelé la présidence pour leur dire ce qui s’était passé la veille. Patrick Le Lay était indisponible, alors j’ai appelé la présidence. J’ai quand même senti qu’il était vital de partager cette information.

“Oh non, il n’a pas osé avec vous non plus !” m’a-t-il dit. A cette phrase, je réponds comme suit : “Alors, si tu me dis ça, c’est que tu es au courant de ce qui se passe.” Puis il répond : ‘Oui, on a entendu pas mal de rumeurs, mais je m’occupe de tout !'”