Ivanne Trippenbach âge – Ivanne Trippenbach est une journaliste politique basée en France.Ivanne Trippenbach, diplômée de Sciences Po Paris et du Centre de Formation des Journalistes, débute sa carrière professionnelle de journaliste en 2016 en tant que journaliste au quotidien L’Opinion.

Ivanne Trippenbach âge
Ivanne Trippenbach âge

Elle est chargée du suivi des problèmes régaliens 1. On notera en particulier qu’elle fournit le projet de modification du statut de 1905 envisagé par l’administration d’Édouard Philippe 2 ainsi qu’un rapport de la préfecture de police de Paris sur leur doctrine d’utilisation à long terme.

Chapeaux arc à la suite des incidents des Gilets jaunes 3. Depuis 2018, elle est partisane de l’extrême droite française, notamment du Front national, aujourd’hui transformé en Rassemblement national. Son portrait de Jordan Bardella 4, qui devrait être le leader de la campagne électorale européenne du Parti républicain en mai 2019, est l’un des premiers à être publié.

Elle s’est ensuite arrêtée à Sciences Po, où elle a obtenu son master en affaires publiques, qu’elle a obtenu en 2015. Elle a été l’un des membres fondateurs du Comité de réflexion pour la qualité du droit alors qu’elle était encore à l’école, et elle continue à siéger au comité aujourd’hui.

Cette année, la Commission organise un colloque à l’Assemblée nationale sur le thème Agir pour la qualité du droit en France . Le symposium réunira un groupe d’éminents conférenciers, comprenant à la fois des députés et des universitaires en droit.

Activités Associatives

L’engagement dans des activités associatives lui ouvre des portes et lui sert de point de contact avec les personnes en position d’autorité.

Après avoir été diplômée de Sciences Po en 2016, elle a commencé à travailler comme journaliste pour le magazine L’Opinion. Par conséquent, elle a étudié le journalisme à l’Institut canadien du film et de la télévision (CFJ) parallèlement à son premier emploi.

Elle est spécialiste pour le journal de la surveillance de l’extrême droite et des questions de souveraineté. D’un côté, elle se penche sur l’islamisation, et de l’autre, elle se penche sur le sentiment anti-immigré d’extrême droite.

La plupart de ses titres sont accrocheurs et de nature conspiratrice, et ils visent à terrifier les gens en révélant les liens supposés entre les soi-disant politiciens d’extrême droite et les groupes militants anti-immigration.

Lorsqu’elle écrivait sa chronique pour Le Monde en 2016, elle exprimait son mécontentement face aux pratiques de recrutement de l’ENA, qu’elle titrait “Voir l’ENA comme une école du pouvoir est dépassé”.

Elle participe à l’enquête Inch’Allah, menée par Fayard en 2018 sous la direction de Gérard Davet et Fabrice Lhomme et publiée en 2018. Elle continue également à travailler sur la question de l’islamisme, publiant de nombreux essais sur le sujet. dans le magazine français L’Opinion ces dernières années.

Ivanne Trippenbach âge
Ivanne Trippenbach âge

C’est le 24 avril de la même année qu’elle signe une lettre dans laquelle elle dénonce ce qu’elle qualifie de prétendus liens entre le Front National et le groupe militant Génération Identitaire, qui s’étaient manifestés sous la forme de révélations alarmantes au parfum de scandale.

C’est sur les réactions de Louis Aliot et Nicolas Bay, vice-présidents du FN à l’époque des faits, au blocage mené par l’organisation militante des Hautes-Alpes contre l’immigration massive que la journaliste appuie son propos. Un certain nombre de politiciens auraient applaudi le groupe militant pour son “action efficace”.

Ivanne Trippenbach est également co-auteur, avec Gérard Davet et Fabrice Lhomme, du livre-enquête Inch’Allah : l’islamisation à visage découvert, paru chez Fayard en octobre 2018 et qui a suscité un débat au sein de la communauté islamique.

L’auteur décrit comment la présence de la rigidité islamique se retrouve dans des milieux particuliers du département de la Seine-Saint-Denis, notamment à la RATP et dans les établissements d’enseignement.

Le livre revient sur la polémique autour du “café de Sevran”, qui a dominé la campagne présidentielle de 2017 et a fait l’objet du livre.

Il a été révélé en 2019 qu’elle avait mené une enquête sur Emmanuelle Gave 5, candidate aux élections européennes sur la liste de Nicolas Dupont-Aignan et fille de Charles Gave, qui travaillait comme financier de campagne.

Saint-Hubert Club

Par ailleurs, elle rédige une enquête sur les dérives d’extrême droite du club de chasse Saint-Hubert Club de France 6, qui aboutit à la démission de son président, Henri de Grossouvre 7 , ainsi qu’un livre sur ses expériences.

Après la campagne présidentielle de 2022, elle rejoint la rédaction du quotidien Le Monde en septembre 2021, où elle travaille aux côtés du journaliste Franck Johannes pour couvrir l’extrême droite pendant la campagne.

Elle suit de près les campagnes des candidats Marine Le Pen et Éric Zemmour 8 à la présidence française. Elle publie un portrait de Christophe Bay, directeur de campagne de Marine Le Pen et ancien préfet, dans lequel elle dévoile ses exploits ainsi que les enquêtes administratives dont il a fait l’objet suite à ses séjours dans l’Aube et la Dordogne à l’été 2015.