Gisèle Halimi Décès Cause – En plus d’être avocate, féministe et essayiste, Gisèle Halimi était également féministe et essayiste franco-tunisienne. Cette semaine à Paris, une avocate qui défendait le droit des femmes à l’avortement et militait pour l’interdiction du viol et la dépénalisation de l’homosexualité est décédée. Il avait 51 ans.

Gisèle Halimi Décès Cause
Gisèle Halimi Décès Cause

Elle a consacré sa vie à l’avancement du statut de la femme pendant plus de soixante-dix ans. Gisèle Halimi, avocate, femme politique et écrivain, est décédée mardi, au lendemain de son 93e anniversaire, selon sa famille, qui s’est confiée à l’AFP.

Le plus jeune de ses trois fils, Emmanuel Faux, a qualifié sa mort de “tranquille” à Paris, affirmant que sa mère avait vécu “une vie heureuse”.

Gisèle Halimi est née le 27 juillet 1927 à La Goulette, en Tunisie, dans une famille modeste. Elle était la fille d’un tailleur. Comme elle l’a révélé au Monde quatre-vingt-douze ans plus tard, son père a nié l’événement pendant environ trois semaines après qu’il se soit produit, disant à ses amis que sa femme n’avait pas encore accouché, selon sa mère.

“Ce récit, que j’entendais depuis que j’étais enfant, m’a aidée à réaliser immédiatement le fardeau d’être une femme”, explique l’auteur.

Tunisie Natale

Gisèle Halimi était également une fervente partisane de l’indépendance de sa Tunisie natale, dans laquelle elle est née.Gisèle Halimi, avocate et ancienne députée qui a consacré sa vie à la promotion de la femme et au droit à l’avortement, est décédée mardi, au lendemain de son 93e anniversaire, selon sa famille.

Parmi ses nombreuses réalisations, citons la présidence du Tribunal Russell, créé en 1967 par Bertrand Russell et Jean-Paul Sartre pour étudier et évaluer l’intervention militaire américaine au Vietnam.

L’organisation féministe Choisir a été créée en 1971 pour défendre les femmes qui avaient signé le Manifeste des 343 admettant avoir des avortements illégaux, dont elle faisait partie, et pour promouvoir partout les droits des femmes.

Choisir s’est imposé comme une organisation visiblement réformatrice en 1972, et la campagne qui a suivi a eu un impact significatif sur le vote de la loi permettant la contraception et l’avortement, qui a été menée par Simone Veil en 1974.

L’accomplissement le plus notable de la carrière juridique de Gisèle Halimi est la libération de Marie-Claire, une jeune fille de 16 ans qui a avorté à la suite d’un viol, ce qu’elle a obtenu en 1972. En ce sens, elle prépare le terrain pour la légalisation de l’avortement, survenu début 1975 avec la loi Veil.

Gisèle Halimi Décès Cause
Gisèle Halimi Décès Cause

De plus, sa défense largement connue de deux jeunes femmes victimes de viols collectifs en 1978 a joué un rôle dans l’adoption d’une nouvelle loi deux ans plus tard qui classait le viol et l’attentat à la pudeur comme des crimes plutôt que des délits.

Elle a été élue à l’Assemblée nationale en tant que représentante de l’Isère de 1981 à 1984, et elle n’a cessé de dénoncer l’assemblée comme un “bastion de la misogynie”.

Grossesse

Elle a maintenu son combat à l’Assemblée, cette fois pour le paiement de l’interruption volontaire de grossesse (IVF), qui a finalement été approuvé en 1982 après des années de débats. Avant sa démission du Parti socialiste lors de son élection à l’Assemblée, elle était membre du parti.

En 1998, elle fait partie de l’équipe qui a développé Attac Corporation.De nombreuses personnes, à commencer par Nicolas Bedos, ont exprimé leur émotion face à sa disparition.

Sur Twitter, son filleul a exprimé son chagrin suite à la mort de son père. Quelle belle vie tu as menée, ma marraine aimante ! Les femmes te doivent beaucoup ! La société te doit une dette de gratitude.

Et je te dois beaucoup d’argent. ‘ai eu une chance inouïe” Le cinéaste, qui a également perdu son parrain, Jean-Loup Dabadie, ainsi que son père, Guy Bedos, en mai, a raconté ses expériences. Julie Gayet, qui a travaillé avec Gisèle Halimi à la Fondation des femmes, a exprimé son admiration pour l’avocate dans une vidéo hommage.

“Je n’y serais pas arrivée… sans Gisèle Halimi. Un modèle. C’est une avocate passionnée et pugnace dans sa poursuite de l’avancement des droits des femmes” produit et réalisé par la même personne “Promis Gisèle, nous serons tous solidaires, nous serons solidaires car seuls on voyage plus vite, mais ensemble on ira plus loin !” écrit-il à la fin de son long essai.