Fils De Claude Sautet – Claude Sautet était un réalisateur et scénariste français qui a travaillé dans les années 1960 et 1970. Il était flûte à bec de la vie française d’après-guerre, et il est décédé en 2011. Il a collaboré avec son actrice préférée, Romy Schneider, sur un total de cinq films.

Fils De Claude Sautet
Fils De Claude Sautet

C’est la première fois que le fils du réalisateur Claude Sautet s’exprime publiquement sur le contentieux judiciaire qui l’oppose à Frédéric Jardin.

Suite à des tests ADN, il a été déterminé que le réalisateur Frédéric Jardin n’est pas le fils de Claude Sautet, l’auteur de César et Rosalie, Les Choses de la vie, et Nelly et Monsieur Arnaud, comme il l’avait cru auparavant.

Ainsi, Yves Sautet est le fils unique du cinéaste et professeur de mathématiques dans une université parisienne. C’est l’objet de son dernier article pour Le Figaro, dans lequel il répond aux propos tenus dans nos colonnes le 18 mars par le frère de Frédéric Jardin, Alexandre Jardin, qui affirmait avoir révélé ce prétendu secret de famille dans son livre Le Roman des Jardin : Un Roman.

Médiocrité

“A la maison, la fantaisie a plus d’emprise sur moi que la réalité… Cela démontre qu’il n’y a pas de médiocrité dans notre famille.

C’était en vérité une opération de style pour soutenir la cause d’un héritier abusif, plutôt que la fabrication romantique désespérée d’Alexandre.

Le livre, paru juste à temps, a servi à aider son frère Frédéric dans son combat judiciaire contre Yves Sautet, le fils “officiel” du cinéaste, en renforçant le dossier de son frère Frédéric devant la justice. L’intimidation et la force physique sont utilisées.

Le Roman des Jardins s’est transformé du jour au lendemain en levier médiatique, ainsi qu’en une formation d’artillerie incroyablement complexe et efficace. Il y a eu un déluge d’interviews dans la presse, à la radio et à la télévision, et même sur Internet.

Alexandre a poussé son livre avec vengeance, tout en plaçant également son frère comme le fils de Claude Sautet, faisant ainsi d’une pierre deux coups.

Avec la projection ce soir sur C8 du film « Un mauvais fils », c’est une excellente occasion de revisiter une œuvre clé de l’œuvre du cinéaste Claude Sautet.

Fils De Claude Sautet
Fils De Claude Sautet

L’artiste, après avoir dessiné des films de gangsters dans les années 1960, a ensuite exploré la question de la bourgeoisie et ses problèmes dans les années 1970, par exemple, dans “Vincent, François, Paul et les autres…” “Un mauvais fils” a été sa première production théâtrale, qui a eu lieu en 1980. Son dernier long métrage, “Père et fils”, traite de la relation entre un père et son fils issus d’une famille ouvrière.

C’est le récit de Bruno Calgani, qui est interprété par Patrick Dewaere dans le film “A Bad Son”. Après cinq ans passés dans une prison fédérale aux États-Unis pour trafic de drogue, un jeune Français est de retour dans son pays natal.

Il souhaite se réinsérer dans la société, mais il est surtout soucieux de rétablir le contact avec son père. Ce dernier, en revanche, le tient pour responsable de la mort de sa mère.

Avec « A Bad Son », le réalisateur montre une série de portraits dont la transformation est aussi radicale que réussie. Ce sera un retour agréable au début, mais il deviendra vite intolérable.

C’est la capacité de Claude Sautet à représenter les interactions père-fils avec authenticité et perspicacité qui distingue son travail. Mais il y a aussi la vision d’un fils déterminé à remettre sa vie sur les rails. Le portrait est à la fois attrayant et juste en apparence. Malgré les difficultés d’équilibrer l’affection et le non-dit, c’est possible.

Il a été nominé pour un Oscar du meilleur film en langue étrangère pour son film A Simple Story , qu’il a remporté.

Schneider est apparu dans le film une fois de plus, cette fois dans le rôle d’une travailleuse frustrée dans la quarantaine. Sa performance lui a valu le César de la meilleure actrice dans un premier rôle.

Dans les années 1980, il ne réalise que deux films : Waiter !, un drame mettant en vedette Yves Montand dans le rôle d’un serveur d’âge moyen, et A Few Days with Me, une comédie mettant en vedette Jeremy Irons dans le rôle d’un serveur d’âge moyen.

Lion d’argent

En 1992, Claude Sautet reçoit le Lion d’argent à la Mostra de Venise, ainsi que le César du meilleur réalisateur, pour son film Un cœur en hiver , et il reçoit à nouveau le César pour son film Nelly et M. Arnaud .

Les deux films mettaient en vedette Emmanuelle Béart comme actrice principale. En plus de réaliser ses propres films, il a également écrit des scénarios pour d’autres réalisateurs.

Après avoir reçu un diagnostic de cancer du foie , Sautet est décédé à Paris en 2000 et y a été enterré au cimetière Montparnasse.