Eric Coquerel Parents – Eric Coquerel est un communicant et homme politique français. Il est né le 30 décembre 1958 à Courbevoie en France. De 2010 à 2017, il a été conseiller de la région Île-de-France et entre 2014 et 2021, il a été le coordinateur du Parti de gauche.

Eric Coquerel Parents
Eric Coquerel Parents

Lors des élections législatives de 2017, il est élu député de la première circonscription de Seine-Saint-Denis pour le parti La France insoumise. Il a été réélu en 2022 et, le 30 juin 2022, il a été élu président de la commission des finances.

Après un vote interne plein de suspense marqué par trois suspensions de séance, Éric Coquerel a été élu jeudi 30 juin président de la commission des finances de l’Assemblée nationale. Ce poste est l’un des plus recherchés au Palais Bourbon, et celui de Coquerel l’élection est intervenue après trois suspensions de session.

Le député insoumis de Seine-Saint-Denis, candidat unique de la NUPES et favori pour succéder à Éric Woerth à la tête de cette instance, recueille 21 voix, contre 11 pour Jean-Philippe Tanguy, son adversaire du Rassemblement national , et 9 pour Véronique Louwagie, la candidate LR.

Un triomphe teinté de soulagement pour LFI, qui s’entraînait avec 75 adjoints, tant la compétition pour ce rôle vital était semée d’embûches pour Éric Coquerel.

Critiqué par le Rassemblement national et Les Républicains pour son profil qualifié par Marine Le Pen d'”extrême gauche de l’extrême gauche”, l’insurgé, proche de Mélenchon, redoutait jusqu’au bout une alliance de circonstances. Le plan n’a finalement pas abouti.

Eric Coquerel, représentant du parti politique La France insoumise, est agressivement interpellé par les partis politiques Les Républicains et Rassemblement national car ces partis le considèrent comme une menace pour le bon fonctionnement de l’institution.

Par exemple, Marine Le Pen, qui a montré des signes de civilisation ces derniers temps, n’a pas hésité à utiliser des mots durs contre le candidat du parti d’extrême gauche.

Elle l’a décrit dans Le Figaro comme un “idiot”. » le député de La France insoumise qui est le plus islamo-gauchiste, anti-policier et raciste de tous.

Des propos relevés jeudi sur CNEWS par le maire de Béziers, Robert Ménard, qui considérait qu’il était « pire chose à LFI », soulignant qu’il était « la pire chose à LFI ». « Quelqu’un qui s’oppose à la police et qui fréquente les islamistes.

Il est devenu membre du Mouvement républicain et citoyen (MRC) en 2003 et est aujourd’hui l’un des quatre secrétaires nationaux de l’organisation. Il est en charge de « l’altermondialisme », qui est en troisième position.

Jeannick Le Lagadec

En juin 2003, il se retire avec Jeannick Le Lagadec, François Cocq, Hayat Dhalfa et l’ancien juge Éric Halphen du mouvement. Ils l’ont fait parce qu’ils étaient opposés à l’idée de former une alliance avec la droite.

4 et après avoir échoué à convaincre Jean-Pierre Chevènement du bien-fondé du concept d’une « refondation de la gauche » 3. Il était le leader de l’Association pour une gauche républicaine, émanation directe du Mouvement citoyen .

Il a également été le fondateur du Mouvement pour une alternative républicaine et sociale, en abrégé MARS 1, qui se voulait plus aligné avec le PCF.

La même année 2003, il apposa son nom sur un appel dit « Ramulaud » qui cherchait à coordonner la gauche antilibérale. Ce plaidoyer a également été signé par Jean-Luc Mélenchon et Martine Billard 5.

En 2005, il s’est engagé dans la campagne du « non » menée par l’opposition de gauche au projet de traité constitutionnel européen.

En 2008, il s’est activement impliqué dans le processus de création du Parti de gauche 1, où il a ensuite occupé le poste de secrétaire national aux relations extérieures et unitaires 4. Pendant cette période, il a également été membre du Parti de gauche.

En tant que coordinateur politique au sein du PG, il a théorisé la stratégie “plan A/plan B”, qui consistait à menacer la sortie de la France de l’Union européenne et de la zone euro en cas d’échec des négociations sur les traités en vigueur :

il indique qu’il “[partait] du constat que la capitulation de Tsipras devant les institutions européennes avait eu lieu parce qu’il n’avait pas de plan B de sortie de l’euro 7.”

En cas de négociations sur les traités en vigueur Lors de la candidature de Jean-Luc Mélenchon à la présidence en 2016, c’est lui qui a imaginé le slogan de campagne “Cette Europe, soit on la change, soit il faut la quitter”.

Eric Coquerel est rompu à la pratique de la lutte contre l’islamophobie en faisant le lien entre la lutte contre l’islamisme et l’assaut contre l’islam.

Eric Coquerel Parents
Eric Coquerel Parents

“L’islam est désormais une religion qui souffre d’un véritable racisme, comme l’a été à un certain moment, avec une autre ampleur bien sûr, la religion juive”, avait-il par exemple fait remarquer sur Sud-Radio en octobre 2020. “La religion juive était à un certain moment, avec un autre magnitutiliser bien sûr, la religion musulmane.”