Eric Ciotti Taille – L’homme politique français Éric Ciotti est le représentant de la 1ère circonscription des Alpes-Maritimes à l’Assemblée nationale depuis 2007. Le Parti républicain l’a nommé pour l’élection présidentielle de 2022 lors de son congrès de 2021 ; il s’est classé premier au premier tour de scrutin, mais a été battu par Valérie Pécresse au second tour.

Eric Ciotti Taille
Eric Ciotti Taille

Il est membre des Républicains . Ciotti a précédemment été premier adjoint au maire de Nice sous le maire Christian Estrosi de 2008 à 2009, après quoi il a été élu au poste de président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes, poste qu’il a occupé de 2008 à 2017.

Le conseiller général des Alpes-Maritimes Éric Ciotti a été élu au poste de conseiller de Saint-Martin-Vésubie en 2008, suite au départ de l’ancien conseiller Gaston Franco.

La même année, il est élu par ses pairs au poste de président de l’association, à la suite du maire de Nice Christian Estrosi. Ciotti avait précédemment échoué dans sa candidature à la réélection dans le canton de Nice-1 lors des élections cantonales de 2008, lorsqu’il avait été battu par le socialiste sortant Marc Concas.

Conseil Général

Le Conseil départemental des Alpes-Maritimes a succédé au Conseil général des Alpes-Maritimes à l’issue de l’élection départementale de 2015, lors de laquelle il a été élu à Tourrette-Levens.

Il a été élu au Conseil départemental en 2015. Suite au vote d’une nouvelle loi instaurant le cumul des restrictions de mandats, Ciotti a démissionné de la présidence en 2017, mais a conservé son poste de conseiller tout au long du processus.

Le questeur de l’Assemblée nationale a désormais un nouvel objectif : représenter Les Républicains à l’élection présidentielle de 2022, qui aura lieu en l’an 2022.

Pour ce faire, Éric Ciotti a d’abord battu Xavier Bertrand et les candidats Philippe Juvin et Michel Barnier en le premier tour du Congrès, qui s’est déroulé le jeudi 2 décembre 2021, aux côtés de Valérie Pécresse de loin.

Preuve que son intervention lors du premier débat entre les représentants LR sur LCI le 8 novembre a abouti à un dénouement positif. Le député était marié à Caroline Magne en 2009, mais ils ont ensuite divorcé. Il est assez discret sur sa vie personnelle.

Eric Ciotti Taille
Eric Ciotti Taille

En tant qu’attachée de presse, elle a ensuite suivi les traces de son mari et est entrée dans l’arène politique Son poste le plus important reste celui de directeur de la communication de la ville au sein du cabinet de Christian Estrosi, où il détient le titre de directeur de la communication.

Bien que pas comme prévu, la collaboration non seulement ne répondra pas aux attentes, mais elle approchera également de son point de rupture en 2012.

Il était largement admis qu’Éric Ciotti était le protégé de Christian Estrosi pendant plusieurs années. En 2008, il est nommé au poste de premier adjoint au maire de Nice, grâce à leur amitié.

Au bout de huit mois, le père de trois filles a décidé de partir. Ensuite, il est élu président du Conseil général des Alpes-Maritimes l’année suivante, provoquant un certain mécontentement.

Auparavant, il a été maire de Nice, qui était son prédécesseur dans ce rôle. Caroline Magne, qui était encore à l’heure actuelle responsable de la communication, n’est pas restée longtemps solidaire des désaccords des deux hommes.

En conséquence, elle a démissionné de son poste en juillet 2012, déclarant qu’elle “ne pouvait plus soutenir le climat de tension au sein du gouvernement”, selon un proche qui a témoigné à nos confrères du Monde en 2018.

Pour être présenté à l’Assemblée nationale en 2020, Ciotti a proposé un projet de loi qui interdirait la diffusion d’images représentant les fonctions de la police nationale, des policiers municipaux, des militaires et des douaniers, avec une peine maximale de 15 000 euros et un an de prison pour ceux qui ont violé la loi.

Il a déclaré qu’il prendrait sa retraite en 2021 “Nous [les républicains] sommes distincts du Rassemblement national en ce que nous avons la capacité de gouverner efficacement.

De l’Union Européenne

En réponse au terrorisme islamique, il a plaidé pour la mise en place d’un Guantanamo à la française , où le camembert serait utilisé pour rééduquer les détenus, ainsi que l’adoption de la politique étrangère et de sécurité commune de l’Union européenne Des lois spécifiquement adaptées à une situation particulière, comme le Patriot Act aux États-Unis.

Sur les questions économiques, il défend, dans le cadre de sa candidature à la primaire présidentielle de son parti pour l’élection présidentielle de 2022, la suppression de 250 000 postes dans la fonction publique, le retour à 39 heures comme durée légale de travail.

fois, le relèvement de l’âge de la retraite à 65 ans, la réduction de l’impôt sur les sociétés, la suppression des droits de succession et la réduction des allocations de chômage et de l’aide sociale.