Dino Scala Famille – Le procès de Dino Scala, un violeur en série qui a terrorisé le nord de la France pendant près de trois décennies, débutera le 10 juin. Voici son portrait.

Dino Scala Famille
Dino Scala Famille

Dès vendredi prochain, il sera déféré devant la cour d’assises de Douai, où il sera poursuivi pour 56 chefs de viols et agressions sexuelles. Des viols qu’il a tous reconnus, d’abord un à un, puis un jour alors que l’enquête avançait, il a vidé entièrement son sac, et il a avoué 35 agressions qu’il avait commises.

Cette incroyable série d’activités illégales s’est étendue sur trois décennies, commençant à la fin des années 1980 et se terminant en 2018, l’année où il a été appréhendé.

Les viols ont été commis dans la même région, située à la fois en France et en Belgique et bordée par la rivière Sambre. Les agressions contre les femmes ont eu lieu au petit matin, et chacune d’elles a été attaquée par derrière par un homme au visage caché qui a commencé par tenter de les étrangler puis les a violées.

Après cela, il leur a demandé de fermer les yeux et de compter jusqu’à trente, ce qui était le temps nécessaire pour disparaître.

Représentation Robotique

La justice possédait le matériel génétique du rapace ainsi qu’une représentation robotique de celui-ci, mais ni les Belges ni les Français n’ont pu le localiser et l’appréhender. Et donc depuis trente ans.

En 2018, il a commis son dernier acte de viol, qui a eu lieu près d’une gare en Belgique. Les images vidéo de la station ont été examinées par les enquêteurs belges.

Ils ont reconnu un véhicule et ont pu lire une partie de la plaque d’immatriculation française qui y était apposée. Les enquêteurs de la PJ de Lille ont localisé le véhicule. Ils ont gardé un œil sur lui et ont vu que l’homme qui conduisait ressemblait assez au croquis.

Dino Scala Famille
Dino Scala Famille

Dès son arrestation, son ADN est analysé, et il avoue aussitôt qu’il est en fait celui qui a été surnommé le violeur de la Sambre côté français et le violeur à la corde côté belge. la rivière.

Ce parent est accusé d’avoir agressé sexuellement ou violé 56 victimes différentes entre les années 1988 et 2018. Cet homme tout à fait moyen est accusé par la justice d’avoir agressé des dames non accompagnées dans la région nord de la France. Mercredi 10 juin, il se présentera devant les assises du Nord pour être jugé.

Dino Scala a agressé sexuellement Mélanie en février 1997, alors qu’elle n’avait que 14 ans. Elle se souvient distinctement avoir sangloté et dit quelque chose comme :

Visage du violeur

Il me serre la gorge, ma tête penche en arrière et j’ai le temps de voir son visage. Elle est la seule victime à avoir pu voir le visage du violeur, et grâce à elle, il a été possible de créer un portrait composite assez similaire à l’original.

Cependant, personne n’a fait le lien entre Dino Scala et l’incident. Malgré le fait que l’ADN ait été prélevé sur un certain nombre de lieux de crime différents, l’enquête n’a pas pu aller plus loin pendant trente ans.

Dino Scala a commis une autre agression sur une victime féminine le 5 février 2018. La plaque d’immatriculation de son véhicule a été filmée par un système de sécurité, ce qui a conduit à son arrestation. Le 10 juin 2022, une cinquantaine de ses victimes se dresseront devant lui.