Colette soulages biographie

Colette soulages biographie:Pierre Soulages, artiste moderne internationalement reconnu, était largement considéré comme l’un des peintres les plus visionnaires de son époque. Selon Midi-Libre, le peintre est décédé dans la nuit du mardi 25 octobre 2022 au mercredi 26 octobre 2022, à l’hôpital de Nîmes. Il avait 102 ans. François Hollande, ancien président de la France, a salué Pierre Soulages comme “le plus grand artiste vivant du monde” lors de la cérémonie d’ouverture du musée Soulages à Rodez en 2014.

Colette soulages biographie

Le maître d’Outrenoir, né à Rodez en 1919, est décédé, laissant dans le deuil sa femme Colette, originaire de Sète, avec qui il avait partagé son quotidien pendant 80 ans. Ils font connaissance alors qu’ils fréquentent tous les deux l’école des Beaux-Arts de Montpellier. Le mariage a lieu en octobre 1942 à l’église Saint-Louis de Sète, les deux parties étant vêtues de noir pour l’occasion.

Ils ont renoncé à avoir des enfants afin de pouvoir se consacrer entièrement au développement professionnel de l’artiste. Après son mariage, Colette Soulages abandonne ses études artistiques et ne touche plus ses pinceaux après sa naissance en 1921, deux ans avant lui. En mars 2023, elle aura atteint l’âge de 102 ans.

1926 est l’année où Pierre perd son père, atteint d’un cancer du pancréas, alors qu’il est élève à l’établissement Saint-Joseph, qui est un pensionnat fondé et administré par les Frères des Écoles chrétiennes. Désormais, sa mère et sa sœur aînée Antoinette 2, qui a quatorze ans son aînée, sont les responsables de son éducation. “J’ai été élevée par deux mères qui portaient du noir en signe de tristesse.” 3 Par la suite, sa mère gère une boutique qui vend du matériel de chasse et de pêche 3.

En 1940, il est appelé sous les drapeaux et muté à Bordeaux (où il est cadet) 12. Après la signature de l’Armistice en juin, il se rend à Nyons, située dans la Drôme, et y participe aux camps de jeunes. Démobilisé le 13 février 1941, il s’installe en zone libre, à Montpellier 13 (il assiste à la rencontre entre Pétain et Franco qui s’y déroule le même jour 14), et il fréquente fidèlement le musée Fabre, où il admire des œuvres telles comme Les Baigneuses de Courbet G 1, Descente de croix de Pedro de Campaa, ou Sainte Agathe de Francisco de Zurbarán e.

Colette Soulages, qui est sa femme, est celle qui nous accueille lorsque nous nous dirigeons vers la porte d’entrée de la maison. Elle naît quelques mois après lui en 1920, et elle abandonne ses études d’art lorsqu’ils se marient le 24 octobre 1942 à minuit à l’église Saint-Louis de Sète. Elle est née en 1920. Il est né en 1919. Naturellement, ils étaient tous les deux vêtus de noir. Le look que Colette dégage est à la fois doux et enjoué, et cela donne envie de rire.

Colette soulages biographie

Depuis qu’ils ont récemment fêté leur soixante-dix-septième anniversaire de mariage, les sollicitations sont nombreuses, mais les visites ne sont pas si régulières. Cela nous amène à réaliser immédiatement que ce couple semble se suffire à lui-même malgré le fait qu’il reçoive beaucoup d’attention.

Nous descendons jusqu’à l’atelier qui se trouve en contrebas de cette maison qui offre une vue incroyable sur la Méditerranée et semble être situé au milieu de nulle part, malgré le fait qu’il jouxte la célèbre voie maritime cimetière de Paul Valéry.

Colette Soulages, 100 ans et épouse de Pierre Soulages, a fêté son anniversaire hier à Sète. Colette Marcelle Léonie Llaurens est née le 14 mars 1921 quai Aspirant-Herbert, à Sète. Cette ville portuaire abritait l’entreprise familiale d’import-export, dirigée par son père, Georges.

Le 24 octobre 1942, Collette aura sa première rencontre avec Pierre Soulages, un Ruthène qui deviendra plus tard son mari. Lorsque l’artiste donne des interviews, il semble toujours aimer parler de la fois où ils se sont rencontrés. Collette se destinait à une carrière artistique, il était donc normal que l’événement ait lieu à l’Ecole des Beaux-Arts de Montpellier.

Alors qu’il avait douze ans et qu’il était élève au lycée Foch, son professeur l’a emmené avec le reste de sa classe en excursion au monastère Sainte-Foy de Conques. C’est au cours de ce voyage que sa passion pour l’art roman et son aspiration confuse à devenir artiste se manifestent.

Il absorbe également le choc émotionnel des peintures rupestres des grottes de Pech-Merle dans le Lot, de Font-de-Gaume en Dordogne, d’Altamira en Cantabrie (Espagne), et enfin de Lascaux en Dordogne à travers des publications. Ces grottes sont situées respectivement dans le Lot, la Dordogne et l’Espagne.

(trouvé en 1940). Il suit un archéologue local pendant qu’il mène son étude et se retrouve au pied d’un dolmen avec des pointes de flèches et des fragments de poterie archaïque, qui sont finalement donnés au musée Fenaille de Rodez.

Au Louvre, il expose 18 toileses qui ont traversé sa carrière des années 1940 à nos jours. Ces toiles retracent sa progression en tant qu’artiste. De plus, le centenaire en approche (il soufflera ses 100 bougies le 24 décembre 2019) a réalisé trois immenses toiles en l’honneur de l’événement.

mars 2011 . Le peintre accepte finalement de laisser entrer Vincent Josse dans ses ateliers parisiens après un long processus de discussion. Rejouez le clip et faites attention à ce que Pierre Soulages a à dire sur la façon dont la lumière affecte la couleur noire. Cela dérange Soulages quand les gens suggèrent que toutes ses peintures sont des utilisations monochromatiques de la couleur noire.

On y trouve une trentaine d’œuvres, dont certaines de création relativement récente, qui rappellent des peintures plus anciennes. Kathleen Evin a pu s’entretenir avec Pierre Soulages, chargé de superviser l’accrochage, quelques jours avant la mise à disposition du grand public. Kathleen, de son propre aveu, y est allée en se sentant un peu comme si elle allait à un premier rendez-vous…