Biographie sylvie vartan

Biographie sylvie vartan: Née Sylvie Georges Vartanian est une chanteuse et actrice née en Arménie et élevée en Bulgarie et en France. Elle a la réputation d’être l’une des interprètes de yé-yé les plus prolifiques qui a également un ton dur. Ses performances comprenaient fréquemment des chorégraphies complexes pour la danse de spectacle et elle a fait de nombreuses apparitions à la télévision en France et en Italie.

Au cours de ses 60 ans de carrière internationale (qui l’a menée en France, en Italie, au Japon, aux Etats-Unis d’Amérique, au Canada, en Espagne, en Argentine, en Corée, en Bulgarie…), elle a vendu 50 millions de CD et disques ,

Biographie sylvie vartan
Biographie sylvie vartan

est apparu sur 2000 couvertures de magazines (le plus pour un artiste européen avant Brigitte Bardot et Catherine Deneuve), et a le plus grand public de toutes les artistes féminines françaises se produisant en direct partout dans le monde. Il est largement reconnu que Sylvie Vartan est à la fois une grande légende du monde de la musique et une icône de la mode.

Ses débuts dans l’industrie cinématographique ont eu lieu alors qu’elle n’avait que sept ans. Sous le joug (Pod igoto) est un film tourné en Bulgarie par le cinéaste bulgare Dako Dakovski, un ami de la famille. Dans le film, elle joue une modeste écolière et est basée sur le roman du même nom écrit par Ivan Vazov.

Les événements de l’histoire se sont déroulés dans les années 1870, à une époque où la Bulgarie se préparait à renaître et à se libérer de la tyrannie ottomane. Elle a révélé plus tard qu’elle avait acquis une appréciation pour le monde artistique et le spectacle à la suite de sa participation à cette activité.

En plus de son travail de chanteuse, Sylvie Vartan a joué dans de nombreux films, dont D’où viens-tu Johnny, Clair de lune à Maubeuge, Patate et L’Ange Noir, dans lequel elle a joué le rôle principal dans l’année. 1994. Dans les années 2000, elle est également active en tant qu’actrice sur scène, et elle est l’auteur de plusieurs livres, dont son autobiographie, “Entre l’ombre et la lumière”, en 2004.

En 1990, elle fait un retour émouvant dans son pays d’origine et donne un concert devant un public bulgare qu’elle avait conquis auparavant. En 2004, Syvie Vartan rédige ses mémoires, Entre l’ombre et la lumière. Au mois de novembre 2011,

Elle a fêté ses 50 ans de carrière à la Salle Pleyel à Paris, et elle a fait ses débuts théâtraux au théâtre Marigny avec l’adaptation de Danièle Thompson de la pièce L’amour, la mort, les fringos. Elle a fait une apparition aux côtés de Patrick Bruel et Sophie Marceau dans le film Tu veux ou tu ne veux pas ? réalisé par Tonie Marshall et sorti en octobre 2014.

D’autres succès qu’il a eu au cours de la décennie incluent: “Bye, Bye, Leroy Brown est sorti en 1974, What Makes Blondes Cry est sorti en 1976, Petit Rainbow est sorti en 1977 et Nicolas est sorti en 1979. a brisé chacun de ses rêves Nouvelle ère En 1980,

Biographie sylvie vartan
Biographie sylvie vartan

C’était la rupture avec Johnny Hallyday et l’introduction de Tony Scotti, le producteur. Ses performances s’américanisent de plus en plus et en 1982, Sylvie Vartan porte un coup dur en se produisant à Las Vegas. L’année suivante, il enregistre un duo avec Michel Sardou, qui sort.”

C’est le début d’une longue histoire d’amour ainsi qu’une longue carrière ponctuée de nombreux succès (La Plus Belle pour aller danser, que Johnny a trouvé très audacieux, La Maritza, J’ai un problème, L’Amour c’s comme une cigarette, C’est fatal, Soleil bleu, etc.). C’est le début d’une longue carrière ponctuée de nombreux succès.

Ce qui fait fondre les blondes en larmes…) et plus de 60 albums tant en France qu’à l’étranger (elle a chanté dans neuf langues différentes, et s’est faite dans le monde entier, notamment au Japon, où elle a présenté tous ses spectacles de 1965 à 2014).

Jusque dans les années 1980, les deux musiciens yéyé formaient régulièrement un duo à succès et travaillaient musicalement ensemble sur une variété de morceaux (dont J’ai un problème et Te tu d’amour, entre autres). Ils ont continué à apparaître ensemble dans divers programmes de radio et de télévision et ont programmé des tournées conjointes, dont une longue excursion en Amérique du Sud en 1967.

Son répertoire s’éloigne peu à peu des adaptations au profit de chansons originales telles que “La plus belles pour aller danser” (signées par Charles Aznavour et Georges Garvarentz) ou encore “Comme un garcon” (signées par Roger Dumas et Jean-Jacques Debout) … La chanteuse se consacre à l’avancement de sa carrière et suit actuellement une formation en chant et en danse.

Elle l’a fait trois fois, en 1975, 1977 et 1978 : pour un total d’un mois à chaque fois, ils ont investi le Palais des Congrès. Il est clair qu’elle préfère les performances à la manière américaine, qui incluent autant à voir qu’à entendre,

telles que des chorégraphies complexes, des ballets vibrants et des éclairages savamment conçus. Et la population générale en redemande. « Je chante pour Swany », « La Maritza » ou « Qu’est-ce qui fait pleurer les blondes ? » sont quelques-unes des chansons que j’ai chantées.

Biographie sylvie vartan

A l’étonnement de tous, elle a commencé à travailler avec Etienne Daho au milieu des années 1980, et c’est lui qui a écrit sa chanson “Quelqu’un qui me ressemble”. Quatre ans plus tard, elle fait son retour triomphal sur la scène de l’Olympia avec de nouvelles chansons écrites par Yves Simon, Etienne Daho et Jean-Louis Murat en plus de ses classiques favoris.