Biographie Jean Louis Aubert – Jean-Louis Aubert est un musicien français qui se produit en tant qu’auteur-compositeur-interprète, guitariste, compositeur et producteur de disques. Suite à la dissolution du groupe de rock Téléphone, qu’il a co-fondé, il se lance dans une carrière solo.

Biographie Jean Louis Aubert
Biographie Jean Louis Aubert

Jean-Louis Aubert est peut-être mieux connu pour son travail en tant que chanteur du groupe de rock Telephone, qu’il a fondé.

Il est né le 12 avril 1955 à Nantua dans l’Ain et a déménagé en Ile-de-France lorsqu’il était enfant et adolescent, où il a passé la majorité de son temps. Issu d’une éducation bourgeoise, il se rebelle rapidement contre le système et trouve un réconfort dans l’expression musicale.

À l’âge de 17 ans, il s’enfuit aux États-Unis, où il endure plusieurs mois à mendier dans les rues avec pour seule compagnie sa guitare.

Lors d’une séance de répétition en 1976, Jean-Louis Aubert et Richard Kolinka approchent Louis Bertignac et Corinne Marienneau, deux musiciens amis à l’époque, et leur demandent de les accompagner.

Centre Américain à Paris

Ils étaient réunis par des penchants créatifs comparables et une sensibilité commune lorsqu’ils ont imaginé le terme Métro, c’est trop . La même année, le groupe donne son premier concert sur la scène de l’American Center à Paris, auquel assistent des milliers de personnes.

Confronté à la fougue et au charme de Jean-Louis Aubert, le public répond positivement. C’est autour de ce moment que débute l’aventure Telephone, groupe culte des années 1980.

Après dix ans de collaboration, chacun des membres souhaite poursuivre une carrière solo jusqu’à la séparation du groupe en 1986. “Juste une illusion” est publié par Jean-Louis Aubert, le premier, avec l’aide de son disciple Richard Kolinka, qui a participé à la production.

“Plâtre et ciment” était le titre de leur premier album, sorti en 1987 sous le nom d’Aubert’n’ko. Bien que Jean-Louis Aubert ait exprimé le désir de se séparer du groupe Téléphone, il n’a pas encore développé son propre style personnel.

Après deux ans de silence, il revient avec “Blue, White, and Green”, un album plus intimiste qui dépeint une autre facette de lui-même.

Bien que les ventes n’approchent pas les niveaux du Téléphone, Jean-Louis Aubert commence à s’affirmer comme une force à part entière. 1992 voit la parution d’un nouvel album au titre solennel “H”, sur lequel il plonge dans les profondeurs de sa propre psyché.

Biographie Jean Louis Aubert
Biographie Jean Louis Aubert

Il expérimente également différentes ambiances musicales et s’entoure, entre autres, de Princess Erika et de Paul Nobody.

1996 marque l’année où Aubert élargit ses horizons et écrit deux titres pour Barbara. Ses horizons géographiques s’élargissent l’année suivante avec la sortie de l’album “Stockholm”, partiellement enregistré dans la capitale suédoise.

Même si Kolinka est toujours présente, Barbara a également rejoint le groupe dans leur voyage vers un nouveau style musical. De retour en France, le jeune musicien fonde le groupe Semolina en 1975. Jean-Louis Aubert est un collégien de vingt ans.

Le premier album du groupe est un échec critique et commercial. La maison de disques décide qu’il ne sera plus produit. Cependant, grâce à une heureuse tournure des événements, l’aventure Téléphone est sur le point de commencer.

Un concert s’impose en 1976 pour le batteur Richard Kolinka, qui se produit également avec le groupe Semolina, mais il est dans l’impossibilité de se produire car les musiciens qui doivent l’accompagner sont absents.

Corine Marienneau

En conséquence, il fait appel à l’aide de ses amis. Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Corine Marienneau sont parmi ceux qui sont présents.

Fort de son succès, le groupe Telephone vient tout juste de se constituer et sera d’ici quelques mois le plus grand groupe de rock français. Après cinq albums studio et des milliers de performances live, le groupe s’est dissous en 1986 en raison de différences créatives.

Jean-Louis Aubert poursuit ensuite une carrière solo. En 1987, il obtient une renommée internationale avec le film Juste une illusion, qu’il coproduit avec Richard Kolinka et distribue sous le nom d’Aubert’n’Ko. Après cela, il enchaîne les albums aux accents et tonalités variés.

Le chanteur et compositeur est influencé par l’environnement dans lequel il vit. Jean-Louis Aubert est un artiste infatigable qui a sorti Roc’eclair en 2010 et s’est lancé dans une tournée mondiale l’année suivante.